Depuis l’antiquité la douleur est un objectif primordial pour le médecin et son patient.

Déjà Hippocrate place le soulagement des souffrances au cœur du rôle médical: „Le premier principe de la médecine est de guérir quelque fois, de soulager souvent et de consoler toujours. » « divine est l’œuvre de soulager la douleur“.

Le tout premier antalgique est le vin, associé avec une autre substance, bien connue pour ses vertus antalgiques : l’opium.

En 1817 un chimiste allemand, Sertürner, isole le principe somnifère appelé morphine dont il s’agit là encore d’une substance issue du pavot.

La douleur n’est jamais acceptable et doit être traité dans les plus brefs delais.

J’incite mes patients de commencer la thérapie à domicile avant de consulter le médecin.

En première place vient la recherche de la cause. Est ce que les maux de tête viennent des contractures musculaires, d’un sinus obstrué ou d’une tension artérielle élevé? Est ce que le mal de dos est provoqué par une mauvaise posture, associé à une musculature défaillante, le stress etc.?

Suivi de la thérapie à domicile: On débouche le sinus, on fait quelques exercices pour le dos, (mieux vaut de commencer la musculation avec la marche à pieds par exemple), on applique des remèdes naturelles…

La douleur a des multiples causes mais il faut surtout éviter le circle vitieux: douleur – stress (provoqué par la douleur) – acidité tissulaire – dépression – douleur.

La mésothérapie peut soulager la douleur aigu ( nevralgie…) comme la douleur chronique, que je combine obligatoirement avec la physiothérapie, l’équilibre acido-basique (test PH urinaire et des conseils nutritionnels ), la psychothérapie pour mieux gérer la situation, les cures thermales etc. Mais surtout je n’hésite pas à préscrire des morphiniques qui peuvent etre appliqué à court terme comme à longue terme avec des effets secodaires gérables. 

La douleur chronique ( arthroses, cicatrices etc.) ne peut être traité avec un simple cachet.

Il faut considerer l’ ensemble de facteurs qui constituent la douleur.

– L’équilibre acido-basique

– Une manque de vitamines et oligominéraux

– L’équilibre statique du corps

– La deprim qui provoque la douleur et qui est produit par elle – un circle vitieux

 

Avant l’ère des antalgiques modernes on visait de réduire la douleur avec les remèdes naturelles qui ont retrouvé leur importance visant les effets secondaires.

Articulations, musculature:

La prêle favorise une reminéralisation des tissus articulaires, et baisse des douleurs articulaires.

La sève de bambou est surtout à conseiller chez une personne souffrant de douleurs dorsales. Ces deux plantes sont riche en silice. Elles s’utilisent à raison de 2 à 3 gélules par jour en traitement de 2 à 3 semaines par mois.

Le cassis ou Ribes nigrum action anti-inflammatoire, analgésique, diurétique.

Le saule blanc ou Salix alba effets anti-inflammatoires et analgésiques aux dérivés d’acide salicylique

La griffe du diable ou Harpagophytum procumbens a des propriétés remarquables sans effet secondaire sur la muqueuse de l’estomac etc.

La reine-des-prés ou Filipendula ulmaria qui est la plante à l’origine de l’Aspirine, constitue un bon anti-inflammatoire et antalgique pour les douleurs des rhumatismes et de l’arthrite aiguë. 

La lavande, connue pour ses vertus calmantes et cicatrisante est aussi anti-inflammatoire et antalgique, pour diminuer les douleurs articulaires, musculaires et rhumatismales, il est conseillé de faire un massage avec l’huile essentielle de lavande associée à de l’huile végétale.

Aloe Vera

Curcuma

L’arnica

Sous forme d’infusion pour compresse, de teinture, de crème/gél ou globules homéopathiques l’arnica soulage bien des maux : l’arthrose, les traumatismes ainsi que les douleurs postopératoires.

Le vinaigre de cidre contient de sels minéraux tels que le calcium, le phosphore, le fluor, le soufre, la silice ou encore le fer.

Il est un excellent antibactérien, antiviral et antifongique, qui peut apaiser un mal de gorge, ou soulager les brûlures d’estomac, des courbatures, mal de dos, rhumatismes, entorses et autres douleurs musculaires.

La méthode la plus simple consiste à boire une cuillère de vinaigre de cidre dans un verre d’eau tous les matins ou de préparer un bain avec deux grands verres de vinaigres de cidre et une belle poignée de gros sel.

N’oublions pas l’importance de la kinésithérapie et la balnéothérapie.

Maux de tête, migraine:

La grande camomille, est utilisée depuis quelques années pour ses vertus antimigraineuses.

Elle s’utilise sous forme de gélules, quotidiennement, à titre préventif, mais que ses effets peuvent se faire sentir dès le premier jour de la cure. Elle favorise un effet décontractant et antispasmodique du système circulatoire cérébral.

L’HE de menthe appliqué sur les tempes s’est montré efficace.

Mal au ventre

La camomille en tisane et la bouillotte feront souvent d’effet.

Le piment de Cayenne. Le piment de Cayenne soulage les gorges douloureuses. Faites une tisane avec ¼ de cuillère de piment de Cayenne dans une tasse d’eau bouillante.

A boire froid et lentement, tel quel ou avec 2 feuilles de menthe.

Boire un verre d’eau agrémenté de 1 à 3 cuillères de piment de Cayenne soulage les maux de tête.

Saupoudrer la poudre de piment de Cayenne sur une plaie arrettera le seignement.

Le bicarbonate de soude est un excellent remède pour soulager la douleur des brûlures. Mélangez de l’eau et du bicarbonate de soude afin pour former une pâte que vous appliquez sur la zone affectée et couvrez avec de la gaze humide pendant quelques minutes. La nature alcaline du bicarbonate de soude neutralise l’acidité de la blessure, prévient l’infection et apaise la douleur.

 

LA DOULEUR