Les maladies cardiovasculaires

l’hypertension artérielle, les cardiopathies ischémiques, les maladies cérébro-vasculaires, les maladies vasculaires périphériques, l’insuffisance cardiaque…

Elles ont longtemps représenté le principal groupe de décès en France, comme dans de nombreux pays. Mais, depuis quelques années, elles se situent au deuxième rang, après les tumeurs.

Il existent les facteurs héréditaires, mais les principaux facteurs de risque cardiovasculaire sont modifiables et sont donc ceux sur lesquels la prévention peut agir : l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète, le tabac, la sédentarité et autres facteurs que vous ne devez pas connaître, mais dont je vais parler à la suite, car ils sont mal vu par les laboratoires médicaux.

L’hypertension artérielle

L’hypertension primaire représente environ 90 % des cas. Elle est causée par une multitude de facteurs dont les effets s’accumulent avec les années. Les principaux sont liés à l’âge, à l’hérédité et aux habitudes de vie. L’obésité, la sédentarité, le tabagisme et le stress contribuent à l’hypertension artérielle.

Elle se caractérise par une tension artérielle élevé. Elle est mesurées en millimètres de mercure, ou mmHg. Une tension optimale est entre 110 et 120 mmHg en systolique et moins de 80 en diastolique.  La pression systolique correspond à la pression du sang  quand le coeur se contracte et envoie le sang dans les artères. La pression diastolique est la pression quand le coeur se dilate pour recevoir le sang des veines.

En situation de stress ou durant un effort physique, il est normal que la tension artérielle s’élève. Mais chez les personnes hypertendues, la tension reste élevée en tout temps, même au repos ou en l’absence de stress.

Elle est un important facteur de risque pour insuffisance cardiaque, l’artériosclérose, l’insuffisance rénale et aux lésions de la rétine .

L’artériosclérose

c’est un durcissement et épaississement avec une perte d’élasticité des artères souvent lié à une présence d’une plaque sur la paroi interne des artères qui gêne ou bloque la circulation du sang. Le rôle du système immunitaire et de l’inflammation est prouvé. 

Les facteurs provoquant cet inflammation:

– La cigarette augmente les cytokines dans le sang et avec eux l’inflammation des artères.

– L’hypertonie représente du stress pour les artères et ils durcissent.

– Le diabète est un cercle vicieux: plus vous mangez des glucides (des sucres), plus vous produisez de l’insuline, plus vous avez faim, plus vous mangez du sucre.

– Les graisses trans qui sont obtenu par une procédé industriel des graisses végétaux. Cette procédure les rend plus solides, ils tolèrent les hautes températures de friture et ils se conservent plus longtemps. Malheureusement ils ont remplacé le beurre et les graisses naturelles et on les utilisé dans un grand nombre de produits industrielles. Méfiez vous: ils sont cancérigènes, pro-inflammatoire et augmentent la PCR  (protéine c-réactive). 

– Le stress, un facteur important, provoque une hyper-acidité corporelle, augmente les cytokines et cette inflammation généralisé.

– L’obésité, surtout la graisse abdominale, augmente les facteurs inflammatoires.

– Une manque des micro-nutriments est prouvé comme cause d’inflammation généralisé. Les taux basses d’acide folique, de la Vitamine B6 et B12, A, C et E augmentent la homocystéine ( un facteur inflammatoire) et sont mis en relation directe avec les maladies cardio-vasculaires, des cancers du colon et du sein et l’Alzheimer.

La Vitamine D n’augmente pas seulement la masse osseuse mais elle joue un rôle important étant un anti-inflammatoire, anti-cancérigène et anti-dépresseur.

– La nutrition moderne est trop faible en omega-3 et trop riche en omega-6 ( huiles de  tournesol etc.). Les recherches montrent que les acides gras oméga-3 réduisent l’inflammation et peuvent aider à diminuer le risque de maladies chroniques comme les maladies cardiaques, le cancer et l’arthrite.

L’hypercholestérolémie, qui a été accusé comme facteur de risque n°1 des maladies cardiovasculaires est prouvé comme fausse théorie. ( la préssion des laboratoires pharmaceutiques pour vendre leurs statines a influencé d’abord les médecins puis les fonctionnaires, les médias etc. ). Certe on trouve du cholestérol dans les plaques artérielles, mais il n’est pas à la cause de leurs apparition et il n’y a pas de corrélation entre taux d’hypercholestérolémie et degrée d’artériosclérose. 

La prévention des maladies cardiovasculaires

1. Arrêtez la  consommation de cigarettes : l’arrêt du tabac prévient la thrombose et l’infarctus, diminue de 50 % le risque de récidive et de mortalité.

2. Atteignez un poid corporel proche du normal

3. Diminuez le stress

4. Contrôlez votre taux sanguin de PCR et de homocystéine

5. Éliminez complètement les gras trans

6. Si vous avez du diabète ou un maladie vasculaire prenez une petite dose de Aspirine.

7. Augmentez votre consommation en Vitamines et oligo-minéraux.

8. Bougez au moins une heure par jour.

9. Veillez sur vôtre équilibre acido-basique. La nutrition doit se composer d’environ 70 % de légumes et graines. 

AUX PARENTS DE JOUER

Beaucoup de décès ou de complications seraient évités si nos enfants adoptaient les comportements décrits plus haut. C’est l’objectif du Plan national de nutrition qui se met en place en France, mais c’est surtout de la responsabilité des parents : alors décrochez vos enfants de leur télé, PC ou console de jeux, baladez-vous avec eux, faites du sport, et apprenez leur qu’on peut manger des légumes à la place des pâtes.

LES REMÈDES NATURELLES

La coenzyme Q10 

est vitale pour la production de l’énergie corporelle. Des études on démontré que les suppléments de CoQ10 améliorent le rendement cardiaque et la mortalité aussi bien que la performance chez le sportif.

 Elle est produit et absorbé par notre corps, mais à partir de 40 ans la production diminue et je conseille la prise de 100 mg de CoQ10 par jour.

A noter que le traitement par statines bloque la synthèse de la CoQ10.

Le Curcumin est un anti-inflammatoire reconnu.

Les Acides gras oméga-3

Les Oméga 3 sont des protecteurs cardiaques. Il y en a 3 sortes: ALA des plantes ( on en a suffisamment); EPA et DHA des poissons gras et algues. 

La Vitamine D

Il est confirmé que des niveaux inférieurs de vitamin D sont associés à une augmentation de la mortalité de toutes causes confondues, mais aussi que l’effet est encore plus prononcé à la mortalité cardiovasculaire.

L’Aubépine

L’aubépine augmente la puissance de contraction du coeur, dilate les vaisseaux sanguins et améliore l’oxygénation du muscle cardiaque. Elle est surtout conseillé pour stabiliser une insuffisance cardiaque.

Je la conseille à tous mes patients au dessus de 80 ans et souffrant d’une insuffisance cardiaque.

Les Amandes

Plusieurs études cliniques démontrent que la teneur en phytostérols des amandes, fait diminuer la concentration de « mauvais » cholestérol LDL dans l’organisme. Une consommation quotidienne de 30 g d’amandes réduirait le risque de maladies cardio-vasculaires de 45%. La vitamine E contenue dans l’amande aiderait également à lutter contre les maladies cardio-vasculaires 

Le Magnesium

Le magnésium contribue à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire après la contraction, ce qui est vital pour la fonction cardiaque. Il a une action relaxante sur les muscles, dilatante sur les vaisseaux et normalisatrice sur la conduction nerveuse

http://althealthworks.com/10349/bad-cholesterol-reduces-coronary-heart-disease-risk-new-study-finds-statin-drugs-are-uselessyelena/

Docteur Dwight Lundell: the great cholesterol lie

http://www.healthy-holistic-living.com/homocysteine-levels.html

MALADIES CARDIOVASCULAIRES