L’ostéoporose

est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la densité osseuse et des altérations de la micro-architecture des os. Ces altérations rendent l’os plus fragile et augmentent le risque de fracture. L’ostéoporose évolue avec le vieillissement et touche fréquemment les femmes après la ménopause, mais aussi les hommes après 65 ans.

Les facteurs favorisant l’ostéoporose

  • l’âge et le vieillissement ;
  • le sexe féminin – la ménopause,
  • une carence en vitamine D et K2
  • l’absence d’activité physique
  • une prédisposition génétique
  • un traitement par corticoïdes longue durée

Plusieurs études ont montré que les femmes souffrant d’ostéoporose ont aussi de plus grands risques de souffrir d’athérosclérose.  

La vitamine D est importante pour l’absorption du calcium.

Mais c’est la vitamine K qui le transporte dans l’os et previent que le calcium se dépose ou il ne faut pas (vaissaux, articulations, organes)

Vitamine D

Il est conseillé de donner de la vitamine D à toute age mais surtout à toutes les femmes au dessus d’une quarantaine. Une prise de sang est utile pour déterminer le dosage individuel.

Vitamine K

Maximisez vos apports de vitamine K. Vous en trouvez dans les épinards et tous les légumes de la famille des choux, les œufs, les foies d’animaux et de poisson. Si vous surgelez les produits, ils peuvent perdre leur vitamine K, alors qu’ils le gardent à la cuisson.

La vitamine K2 se présente sous la forme MK7 qui, est la fraction la plus active et biodisponible de la vitamine K.  Vous la trouvez en forme de supplément (gélules) et dans du natto ( soja fermenté).

Ce complément intéresse particulièrement les femmes qui ont passé la ménopause, ainsi que toutes les personnes qui souhaitent que leur calcium se fixe sur leurs os, pas dans leurs artères.

CONCLUSION:

La vitamine K2 la vitamine D3 sont synergique (se renforcent). Ils réduisent le risque cardiaque et augmentent la solidité des os, améliorent le système immunitaire et pourrait aussi réduire le risque de cancer.

Le Calcium:

L’apport de calcium est particulièrement important chez l’enfant en croissance mais aussi tout le long de la vie car il a des fonctions importantes: l’excitabilité neuromusculaire et cardiaque; il est anti-dépressif; il améliore l’endormissement; il intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques

La biodisponibilité du calcium animal (produits laitiers) est inférieur à celle des plantes.

Le silicium

joue un rôle important dans la formation et la minéralisation osseuse. Plusieurs études ont montré une augmentation de la masse osseuse chez des femmes en pré-ménopause ou atteinte d’ostéoporose après une supplémentation en silicium.

Vous trouvez la silice dans des eaux minéraux, les concombres, les tomates, les poivrons, l’ortie et l’alfa alfa. La meilleure source du magnésium est le cacao crue et bio.

D’autres ologominéraux sont dans les sel du Himalaya et d’autres préparations.

QUE FAIRE POUR LES OS FORTES

Puisque vos os sont composé de plusieurs minéraux, il est important de

  • manger une diète équilibré,
  • de s’exposer au soleil, de faire une activité sportive et
  • de prendre des suppléments de Vitamine D, K2 et d’oméga 3 ( huile de poisson ou de krill) si vous êtes une femme agée de plus de 40 ans.

ETUDES

10 fois moins de fractures avec la vitamine K2 qu’avec un médicament pour les os.

Une étude a comparé les effets d’un complément de vitamine K2 sur l’incidence des fractures de la colonne vertébrale de femmes ménopausées, par rapport aus médicaments qui sont prescrits au jour d’hui, les biphosphonates.

Les femmes ayant pris 45 mg de vitamine K2 avaient un taux de fractures de 0,8 % contre 8,7 % pour celles ayant pris le médicament, soit dix fois moins.

Dans le groupe sous placebo, le taux était de 21 %.

La vitamine K2 prévient les maladies coronariennes

Le lien entre la vitamine K2 et les maladies cardiaques a été établi dans une vaste étude hollandaise en double aveugle contrôlée contre placebo, qui a porté sur 4.800 sujets suivis pendant sept ans.

Cette étude a révélé que les sujets ingérant les quantités de vitamine K2 les plus importantes dans leur alimentation avaient un risque 57 % moins important de mourir de maladie cardiaque que ceux qui en consommaient moins.

Une consommation plus importante de vitamine K2 correspondait également à moins de dépôts de calcium dans l’aorte (une mesure indirecte de l’athérosclérose), alors qu’une consommation moindre montrait une calcification modérée à sévère (4).

Un effet anticancéreux

Notons enfin que dans une petite étude japonaise portant sur 40 femmes ayant une cirrhose du foie, il a été constaté une nette différence de l’incidence de cancer entre les femmes prenant ou non de la vitamine K2 : seulement 2 sur 21 ont développé un cancer dans le groupe supplémenté, contre 9 sur 19 dans celui sous placebo.

Dans une étude, 172 femmes souffrant d’ostéoporose ont reçu soit de la vitamine K2, soit de la vitamine D3, soit l’association des deux ou un placebo quotidiennement pendant deux ans. Leur densité minérale osseuse a été mesurée au début de l’étude puis tous les six mois. L’association des deux vitamines a nettement plus augmenté la densité minérale osseuse que la vitamine K2 seule.

 

Teneur en calcium des aliments:

Nutriment: mg/100g   Nutriment mg/100g
Alges bruns 1000   Fenouil 100
Sesame 783   Graines de tournesol 100
Amaranth 490   Pain complet 95
Choux, seché 375   Epinard 85
Graines de lin 260   Apricots, sèches 80
Amandes 250   Lentilles 75
Noisettes 225   Noix 70
Haricots verts secs 195   Germe de blé 70
Farine de soja 195   Broccoli 65
Figues secs 190   Flocons d’avoine 65
Oignons secs 160   Tomates 60
Persil 145   Raifort 55
Ciboulette 130   Choucroute 50
Cacao 115   Sellerie 50
Choux vert 110      
Haricots blancs 105      
Parmesan 1225   Oeuf 125
Fromage type Compté 790-830   Lait   160
         

 

http://www.ameli-sante.fr

https://www.santenatureinnovation.com

http://www.vegetarismus.com/heft/2000-4/kalziumtabelle.htm

 

OSTEOPOROSE